jeudi 23 avril 2015

Le vrai vintage : une solution ?

Mis a jour : 21/08/2015

J'ai l'envie de partager avec vous une réflexion née de mon bon vieux papounet (#PapaJet'Aime). J'ai fait l'autre jour la bêtise de me rendre chez mes parents avec mon nouveau jean, déchiré, et mon père n'a pu s'empêcher de le remarquer. Outre le fait que selon lui, un vêtement abimé n'est pas élégant (pour mon père l'élégance est de coordonner aussi bien les couleurs que les matières, alors même que tout le monde sait bien aujourd'hui que "pour être moderne il faut dépareiller ma chewie !"), il a affirmé que:

Acheter un vêtement déjà abimé est une insulte envers les personnes qui n'ont pas les moyens de s'offrir de vêtements corrects. 

Photo @audressing

Je n'ai pas osé lui avouer qu'un jean savamment déchiré coûte plus cher qu'un jean brute. Mais j'ai trouvé l'idée bonne. Car après tout, qu'est-ce qu'un jean déchiré ? A l'origine c'est un vêtement usé "jusqu'à la corde" et surtout au delà, décoloré par l'usage et les lavages, mais que l'on continue à porter faute de moyen. A l'époque grunge (90's biens aimés) c'est le vêtement anti-système qui cri "Non à votre société consumériste, je n'achèterai pas de nouveaux vêtements, ceux-là me suffises".

Kurt Cobain playing Smell Like Teen Spirit

Dites moi, dans quel contexte peut-on user un jean au niveau du tibia ?
Alors que s'est-il passé ? Le Vintage est devenu à la mode. L"industrie de la mode nous a proposer d'acheter de beaux vêtements neufs à l'apparence abîmée, mais joliment abîmés plutôt qu'abîmés à l'usage . Ce faux vintage a perdu toute crédibilité. Surtout, il n'a plus aucun sens. 




Le plus criant, c'est les conditions de fabrication de ce type de vêtements. Pour qu'ils paraissent usés on fait quoi ? On les use. Les entrepôts tunisiens sont spécialisés dans le délavage des jeans par de grands jets de sable sous pression. Les déchirures sont faites à la main en frottant le tissus avec une pierre ponce. Qu'est-ce que vous pensiez ? La fabrication d'un jean peut aussi se faire dans un de ces entrepôts Bangladais comme celui qui s'est effondré en 2013, emportant la vie de plus d'un millier d'ouvriers. 
Fashion Revolution selfie #InsideOut

D'ailleurs, c'est en leur mémoire et pour faire évoluer les conditions de travail dans ces pays que le monde de la mode a lancé le Fashion Revolution Day (Le 24 avril depuis 2014), jour où nous sommes invités à poster un selfie en portant nos vêtements retournés de façon à en montrer l'étiquette, afin de montrer le Made In qui y figure. Je trouve le processus un peu tordu, mais si c'est le seul moyen pour que les gens se demandent où sont fabriqués leurs vêtements, pourquoi pas. Ceci devrait faire réfléchir les consommateurs sur leurs habitudes d'achat, et les tirer vers une consommation plus responsable, où l'on achèterait moins mais à un prix plus juste (plus élevé donc, afin que les ouvriers travaillent dans de vraies bonnes conditions avec un vrai bon salaire). Et ceci va dans mon sens justement.
Montebourg croit au Made In France
Consommer moins pour consommer mieux ? J'en avais déjà parlé ici. J'aime privilégier les marques qui produisent en Europe, où je sais qu'un minimum de réglementations sur le traitement des travailleurs existent, et où j'ai le sentiment de relancer notre industrie (Consommez français ! #Montebourg).



Mais encore, je crois que l'on pourrait simplement consommer moins. Et c'est alors que le vrai Vintage devient intéressant. On pourrait simplement utiliser nos vêtement et les entretenir (savez-vous qu'il faut graisser le cuir au moins deux fois par an ?) jusqu'à ce qu'ils soient réellement hors d'usage. Combien d'entre nous on réellement délavé et déchiré un jean uniquement à l'usage ? J'ai vérifier mes armoires, j'en ai tué trois sur 10 ans. Il faut environ 4 ans pour bousiller son jean préféré. Ca me semble faisable !
Mais j'admet que j'aime la mode, j'aime les vêtements, et je cumule souvent des choses difficilement périssables mais dont je me lasse. Que faire ? Des vides-dressing. Echanger et revendre. Le vrai Vintage est toujours à la mode et les gens vont dans les friperies et galère (soyons honnête ce n'est pas drôle) à retourner des kilos de fringues roulées en boule dans des bacs... Plus simple que ça, il y a les vides-dressing spécifiques et organisés, plus couramment les vides-greniers de quartier, et plus simple encore la revente sur internet. On trouve de véritable perles à bas prix (comme la chemise de ce look) sur des groupes Facebook régionaux qui mettent en contact des gens de même régions désirant échanger, acheter et vendre entre particuliers. De même sur des sites spécialisés tels que Vinted pour les basics ou Vestiaire Collective pour le Haute Gamme. Hors vêtement, vous connaissez sûrement LeBonCoin ou Ebay.
Revendre et acheter d'occasion, c'est aussi consommer éco-responsable. C'est du recyclage de biens de consommation forcement bénéfique pour la planète. C'est aussi une optimisation du bien déjà existant. Nous fabriquons déjà beaucoup plus que ce dont nous avons besoin, en puisant dans les ressources naturelles. Et si on ralentissait ?


Mise a jour:

Newsweek rapportait recemment que une catastrophe ecologique et sanitaire dans la ville indienne de Tiruppur. L'economie de cette ville est basee sur la production textile et emploie 500 000 personnes. Mais les rejets de produits toxiques par les usines ont completement empoisonne les terres agricoles. 30% des habitants de la ville et ses alentours souffrirait de troubles gastriques et respiratoires, ainsi que de nombreuses maladies transmises par l'eau. Ceci s'inscrit dans la meme logique que l'effondrement de l'entrepot de Dacca. Une reaction rapide est necessaire, pour epargner des vies maintenant mais aussi eviter une catastrophe a long terme. 

1 commentaire:

  1. Cela fait réfléchir, personnellement je n'achète jamais du faux vintage, c'est pas ma came, comme dirait l'autre, j'ai toujours peur que les trous s'agrandissent et que le vêtement devienne importable. Mais il y a encore du boulot par rapport à la quantité de mes achats même si j'ai beaucoup ralenti.

    RépondreSupprimer

Dites moi ce que vous en avez pensé !