lundi 22 juin 2015

Un voyage à Belém


Si vous allez à Lisbonne, vous irez forcement à Belém, l'avancée vers la mer  de la ville. La Tour fortifiée de Belem devait protéger la cité d'éventuels arrivant par la mer remontant le Tage.


On s'y rend aisément en 30 min par le Tram 15 (le prendre à Praça da Figueira pour éviter la foule) ou en train par la gare de Caïs do Sodré.








Une fois arrivés, tout est très proche. Ce centre historique et touristique est particulièrement dense.
Vous trouverez tout de suite le Mosteiro dos Jeronimos, un monastère fondé en 1501 en l'honneur de Vasco de Gama qui venait de trouver (1497) la route des indes. Le bâtiment est de style manuélin, du nom du roi Manuel, qui a beaucoup soutenu les découvertes maritimes. Pour moi, faire le tour de l'édifice est suffisant dans la mesure où l'intérieur est très sobre et médiéval (ça reste un monastère) à l'exception du cloître.
Si vous aimez les bateaux et les maquettes, le Museu de Marinha vous donne un aperçu de l'intérieur du monastère tout en présentant la marine royale, commerciale et guerrière du Portugal depuis les premières découvertes jusqu'à nos jours.. Montez à l'étage et jetez un coup d'oeil par les fenêtres.

Pour grignoter, Belém n'est pas en reste avec son Starbucks et son McDo. Cependant je propose plutôt, près de la Confeitaria "Pão Pão Queijo Queijo", une ancienne formagerie reconvertie en un fast food à la portugaise : sandwiches, falafels, salades mexicaines... servis dans la bonne humeur vous pourrez par exemple déjeuner dans le jardin botanique. 



Belem tente de reprendre une place moderne en accueillant le Centro Cultural de Belèm. On y trouve concerts, un musée d'architecture et surtout la Colecção Berardo. Ce musée gratuit est particulièrement bien fourni. Il illustre tout l'art moderne et contemporain du début du XXe siècle à aujourd'hui, avec d'excellentes explications de chaque courant. 




 Dans le même style, à l'entrée de la ville, se trouve le Museu Nacional dos Coches. On y trouve calèches et premières voitures royales. A réserver aux petites princesses !
Incontournable, vous devez longer le Tage. Face au monastère, il y a le Padrão dos Descubrimentos, un monument en l'honneur des grandes découvertes de 52m de hauteur dans un style 1930.
Poursuivez jusqu'à la Tour, surtout au couché du soleil. Au-delà se trouve un monument hyper moderne en l'honneur des soldats morts pendant les "guerres d'Outre-Mer" qui sont, semble-t-il, les guerre d'indépendance des anciennes colonies portugaises. On admire le soin porté à ne vexer personne dans la conception de ce bâtiment très simple, ce qui est précisé sur la plaque.





Si Belém a de nombreux attraits, la plupart des gens ne viennent que pour l'Antiga Confeitaria de Belém. Après la révolution libérale de 1820, les moines n'étaient plus financés par l'Etat. Ils ont donc susbisté en vendant leurs pâtisseries, dont les fameux Pasteis de Nata à la recette demeurée secrète. Vous en verrez sûrement partout à Lisbonne, mais les Pasteis de Belém restent inégalés.
Si la queue peut être effrayante mais ce n'est que la queue du Take Away. Entrez, asseyez-vous et vous serez vite servis. C'est le meilleur endroit pour goûter ou petit-déjeuner. (Et puis inutile d'en emporter, ce n'est bon que tiède.)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dites moi ce que vous en avez pensé !