samedi 26 septembre 2015

Lookbook: Monceau


Un carrousel, un décor enfantin et plein de nostalgie en ces premiers jours d'automne.

"Salty leaves ... Salty leaves !"
Milk - Kings of Leon


J'ai toujours beaucoup, beaucoup de mal à me remettre de mon retour à Paris. C'est une ville magnifique sans aucun doute, mais je m'étais habituée à la chaleur constante et aux espaces de forêt vierge surgissant au milieu des buildings d'Hong Kong. Du coup, c'est un look de transition que je vous propose, pris au Parc Monceau à mon retour.



Dans un article récent sur les tendances de la rentrée, je vous avez parlé des robes en néoprène et des jupes patineuse. Ce modèle réuni tous les critères. L'élégance de la forme patineuse ou skater (qui est fait un physique super avantageux aux tailles marquées), et surtout la matière néoprène qui reste juste assez rigide pour maintenir la forme évasée même en mouvement.
Un mélange de romantisme et de technologie. Ca c'est l'Asie que j'ai vu.






Celle ci vient de la collection Abercrombie actuelle. J'ai longtemps boycottée cette marque pour sa politique anti-gros et ses prix abhérants, en plus des polémiques sur les conditions de travail à la fabrication. Mais de toute évidence, la marque tente de se racheter une conscience. Le PDG s'est fait viré par les actionnaires, et la marque vient d'embaucher Kristina Szasz, connue pour son travail sur la marque de Karl Lagerfeld, pour relancer le design de la marque. Et ça marche.


J'aime particulièrement la finition de cette robe avec un empiècement transparent sur les côte et une ouverture zippée au dos.
C'est à la fois "la petite robe noire", cet incontournable basique du placard, et aussi une pièce forte à elle seule, qui ne s'accommode que de peu d'accessoires.


Pause paysage
Le petit pont et les reflets sur l'eau du Parc Monceau me rappelle le petit lac de Nan Lian Garden 











Pour les accessoire, j'ai choisi la simplicité.
Un jonc très fin au poignet,
les Adidas Superstar que je promène partout (le combo robe-basket repars pour une année supplémentaire)
et une pochette style lézard (vu ici) de chez Brandy Melville.







(J'aime mettre des liens vers d'anciens look pour montrer que, contrairement à ce qu'ont l'air de dire la plupart des blogueuses mode, on peut porter ses vêtements pendant des années, et non je ne fais pas du shopping en permanence.)









Mes basiques.
L'apparente simplicité d'un jardin japonais ?


Sur ce je retourne à ma rentrée et je vais rêver à mes prochains voyages



1 commentaire:

  1. Coucou très chouette le look j'aime beaucoup le côté transparent sur le côté de la robe :)

    RépondreSupprimer

Dites moi ce que vous en avez pensé !